La Ferté-Loupière Lindry Louesme Parly Ronchères Bléneau Moutiers-en-Puisaye Pourrain Saints-en-Puisaye Saint-Fargeau Villeneuve-les-Genêts Villiers-Saint-Benoît Saint-Amand-en-Puisaye

Réseau des Peintures Murales

de Puisaye-Forterre


L’église Saint Mammès fut construite sous Narjot II Baron de Toucy, Seigneur de Perreuse entre 1150 et 1190. De cette époque il reste le chœur roman. Détruites à la suite d’un incendie pendant les guerres de religion, les trois nefs furent successivement reconstruites en  style gothique.

Le clocher-porche est date de 1880, il remplaça l’ancien clocher, qui s’élevait au-dessus du chœur appuyé sur les voutes il fut incendié et en partie détruit par la foudre le 29 juin 1873.

La peinture à  fresco sur pierre de taille date du milieu du XVII siècle et  représente l’Annonciation. Signée Jean Baucher, elle a été découverte en aout 1997, cachée derrière le tableau sur toile de la Résurrection alors  enlevé pour restauration.

A voir également dans le village, les maisons du Moyen-âge et de la renaissance  dont certaines sont décorées d’inscriptions en vieux français et en latin  datées de 1541 et de 1573.

Le lavoir de la Marlée datant du XVII siècle se situe en contre bas nord du village.

L’allée de tilleuls plantée en  1825 sur le champs de foire et le grand tilleul planté sous Henri IV en face d’une belle demeure du XVIIIème siècle.

Perreuse est bâtie à 330 mètres sur le flanc de la colline qui culmine à 370 mètres d’altitude. Sa position en fît une des principales places fortes de la Puisaye et de l’Auxerrois à partir de 1020, époque de la féodalité. Erigée en baronnie au début du XVème siècle, elle conserve  son pouvoir jusqu’à la révolution.


A visiter


Eglise Saint-Symphorien de Treigny (surnommée la Cathédrale de Puisaye)

Le couvent des Potiers Créateurs de Puisaye : 03 86 74 75 38

Restauration :


Le Carouge, tél : 03 86 74 64 33


Renseignements :


Syndicat d’Initiative de Treigny-Perreuse, tél : 03 86 74 66 33



Perreuse